Résolutions 2022 : comment trouver la motivation ?


motivation bonnes résolutions


Les résolutions de début d’année


Parmi les bonnes résolutions que la plupart des personnes se fixe, on retrouve chaque année les « classiques » comme le fait d’arrêter de fumer, de se mettre au sport (ou en faire plus) ou encore de perdre du poids. Pour certains, cela peut également être de « mettre les bouchées doubles » pour trouver un travail ou augmenter leur performance s’ils sont actuellement en poste. Pour d’autres, cela peut être de plus s’impliquer auprès de sa famille, dans son couple ou avec ses enfants, par exemple. Dans tous ces exemples, l’hypnothérapie peut intervenir, non seulement pour initier (ou rebooster) la motivation suffisante mais également pour aider à trouver des solutions concrètes et, si nécessaire, établir une stratégie pour atteindre l’objectif du patient.

Parmi les résolutions un peu moins fréquentes, certaines personnes ont un vaste projet à mettre en place. Par exemple, il peut s’agir d’un projet professionnel comme lancer une entreprise autour d’une idée qu’on a depuis plus ou moins longtemps. Dans ce cas également, l’hypnose peut jouer un rôle crucial et le thérapeute adoptera, en plus, la posture d’un coach (s’il en a la capacité et les compétences).


Pourquoi nos résolutions sont-elles si souvent abandonnées ?


On peut aisément remarquer, que cela soit pour les membres de notre entourage ou pour nous-même, que les résolutions prises en début d’année sont bien souvent oubliées plus ou moins volontairement et en général à cause d’un manque de motivation. Ce découragement peut venir de plusieurs facteurs :

-Les anciennes habitudes sont ancrées depuis très longtemps

-Les problèmes du quotidien refont surface une fois la joie et l’allégresse des fêtes entérinée

-On réalise simplement que l’on ne désire pas réellement ce changement

-Ou encore pour bien d’autres raisons…


Par ailleurs, si l’on veut maximiser nos chances d’atteindre un objectif que l’on s’est fixé, il faut avant tout que cette résolution soit une promesse que l’on se fait à soi-même. Cette dernière peut éventuellement avoir un impact indirect pour l’entourage mais cela doit résulter de ce qu’on appelle un « bénéfice secondaire », c’est-à-dire que ce n’est pas la priorité.

De plus, il est fondamental lorsque l’on prend une résolution de s’assurer que notre objectif comporte les caractéristiques suivantes :

-Il doit être atteignable, c’est-à-dire réaliste

-Il doit être congruent c’est-à-dire « qui a du sens » : le thérapeute va chercher à s’assurer du bien-fondé de celui-ci et le redéfinir si cela est nécessaire

-Dans la mesure du possible, l’objectif doit pouvoir être évalué de façon factuelle (ex : nombre de kg à perdre, nombre d’heures de sport par semaine…etc.)

-Enfin, il est nécessaire de déterminer une notion de temporalité et donc de définir un horizon à l’atteinte de l’objectif. Dans le cas contraire, il y a un fort risque de procrastination.


Mes outils en hypnose thérapeutique et en psychanalyse


-En psychanalyse : on peut faire un travail de psychanalyse « simple » ou en complément des séances d’hypnose. Je propose en général cela lorsque la perte ou l’absence de motivation est un symptôme qui semble durable et persistant.


-En hypnose (deux exemples de techniques parmi beaucoup d’autres) :


-Le transfert d’état de ressources : on applique cette méthode dans le cas où il s’agit d’une perte de motivation et que la personne a déjà, par le passé, eu une ou plusieurs expériences où elle était particulièrement motivée et enthousiaste.


-La désactivation d’ancre : cette technique peut être employée dans le cas où le patient a toujours eu des difficultés à s’impliquer dans un projet, à aller « au bout des choses » ou encore fait preuve d’une certaine passivité avec un manque d’entrain au quotidien. L’idée est de supprimer un mode de fonctionnement pour le remplacer par un autre plus bénéfique pour la personne.


Nous avons un large panel de méthodes en thérapie afin d’accroitre la motivation de nos patients et ainsi les aider à accomplir leurs résolutions du début d’année. Personnellement, je tiens à maintenir un suivi unique avec chaque personne avec au minimum un échange, téléphonique ou par SMS, entre les séances : cela me permet de savoir où elle en est vis-à-vis de l’atteinte de son objectif, de la remotiver si cela est nécessaire et de préparer la séance suivante en conséquence.


Le cabinet reste ouvert pendant toute la crise sanitaire aux horaires classiques.


Gauthier Fara

Maître-Praticien en hypnose ericksonienne

Praticien en psychanalyse