Vous avez des difficultés de sommeil ? L’hypnose peut être la clé pour vous aider.

Comprendre l’insomnie et en venir à bout


Il existe deux formes d’insomnies, temporaires et chroniques. La première est censée durer moins de
trois semaines et est parfois traitée via des traitements médicamenteux type somnifères ou
anxiolytiques. Cependant, ces médicaments ne doivent, en théorie, pas être prescrit sur le long-
terme, en particulier les benzodiazépines (zolpidem, alprazolam, zopiclone, diazépam…etc.) en raison
du fort risque d’addiction. Mais si on sait bien qu’en pratique cela n’est souvent pas le cas.
Si parfois la solution médicamenteuse est nécessaire, l’hypnose peut également apporter une
solution puissante contre les problèmes de sommeil !

1- Comprendre comment fonctionne notre sommeil


Les cycles du sommeil durent environ 90 min, un cycle est constitué de plusieurs phases :


1- Le sommeil lent léger : durant cette phase, on est susceptible d’entendre des sons, on somnole, les
tensions du corps commencent à s’estomper.


2- Le sommeil lent profond : durant cette phase l’activité cérébrale se ralentie d’autant plus, le corps
est complètement détendu.


3- Le sommeil paradoxal : c’est le moment durant lequel on rêve et l’activité cérébrale est assez
intense. Cette phase ne dure en moyenne qu’une quinzaine de minutes.


On considère que la durée idéale d’une nuit serait située entre 4 et 6 cycles, mais cela dépend de
chaque individu. Le plus important, est surtout de bien avoir identifier la durée de son cycle afin de
programmer son réveil à la fin du cycle choisi. L’idée étant de ne pas interrompre un sommeil lent
profond avec le réveil ce qui rendrait celui-ci particulièrement pénible.

 

Par exemple, si notre cycle
dure 90 min, il est préférable de dormir 6H (4 cycles), plutôt que 6H45 ou 7H, car si notre réveil
sonne à ce moment-là il coupera la phase de sommeil lent profond.

2- Quelques exemples de solutions avec l’hypnose 


-THI (Transformation Hypnotique Intérieure) : cette technique consiste à déterminer les
déclencheurs de l’insomnie afin de les associer à un nouveau comportement plus positif, c’est-à-dire,
ici, l’endormissement. Parmi les déclencheurs les plus courants, il peut y avoir un changement
d’environnement, une surcharge de travail, le stress, une dépression, une séparation, la
consommation d’alcool ou de café, un diner trop copieux, le fait d’avoir pratiqué du sport en soirée
ou encore certains traitements médicamenteux…etc.


Le thérapeute va donc questionner son patient afin d’établir un diagnostic précis et ainsi appliquer
une THI adaptée.


Il pourra également ajouter ce qu’on appelle des suggestions post hypnotiques afin de renforcer le
travail. Ce sont des suggestions énoncées à la fin de la phase de travail mais toujours sous hypnose. Il
s’agit seulement d’une ou deux phrases mais qui ont souvent un impact très puissant pour inscrire le
changement dans le temps !


-Autohypnose : l’hypnothérapeute pourra aussi enseigner l’autohypnose à son patient afin que celui-
ci sache trouver en toute autonomie un état de calme et de sérénité propice à l’endormissement. Il
ne va peut-être pas y parvenir facilement dans l’immédiat mais avec un peu d’entrainement
l’autohypnose peut être très efficace. Personnellement, lors de mes sessions de formation à
l’autohypnose avec mes patients, je leur remets un document polycopié (rédigé par mes soins).

-Enregistrement audio : il est également possible de fournir à son patient, le plus souvent en fin de
thérapie, un enregistrement audio personnalisé. Ce dernier étant déjà habitué à notre voix et à notre
approche rentrera toujours plus en hypnose à force de répétitions.

Quand l’insomnie est la conséquence d’une dépression

Les troubles du sommeil tels que les insomnies, cauchemars, hypersomnie, sont très fréquents, parfois liés à la dépression ils peuvent être soignés à l'aide de la médecine douce et notamment de l'hypnose.

Que faire pour mieux dormir ?

 

Il est important de noter qu’au niveau du sommeil, les troubles peuvent se révéler sous deux formes différentes :

 

-La personne a du mal à dormir car elle est trop triste et préoccupée, angoissée, cela signifie que c’est son esprit conscient qui prend le dessus. Elle a pleinement conscience de ce qui se passe dans sa vie et cela la perturbe et la tracasse particulièrement.

 

-Au contraire, la personne dort énormément, car son inconscient cherche à apaiser son mal être ou son stress par le sommeil, un moment où elle ne risque pas de ruminer des pensées anxieuses ou qui lui font du mal.

De plus, on notera, qu’en psychiatrie, il existe des antidépresseurs avec des effets plutôt analgésiques et sédatifs, type mirtazapine (nom commercial : Norset), à prendre le plus souvent le soir. Ou au contraire des antidépresseurs plutôt « dynamisants » comme la venlafaxine (nom commercial : Effexor), ou bien la fluoxétine (nom commercial : Prozac), à prendre le matin (Source : Vidal et all).

Mais les effets secondaires, varient beaucoup d’une personne à une autre, donc il est très complexe d’établir une généralité. Et il est très rare de trouver la bonne molécule du premier coup.

Insomnies, difficultés pour dormir, il est possible d’intervenir avec l'hypnose.

 

Dans le premier (manque de sommeil), il faut faire appel à l’inconscient afin qu’il intervienne. On ne peut pas donner d’exemple précis, car il existe d’incommensurables cas possibles. Mais cela peut être, par exemple, permettre à la personne de conscientiser des éléments positifs de sa vie que son état actuel ne lui permet pas de voir et de percevoir.

 

Dans le second cas (trop de sommeil), l’inconscient est trop présent et joue un rôle surprotecteur. De la même manière, on va lui demander d’intercéder, mais différemment. Il doit garder son rôle protecteur, mais en même temps, agir « main dans la main » avec le conscient afin de lui laisser sa place et de lui transmettre toutes les informations nécessaires au rétablissement et au soulagement de la personne.

 

Ces informations peuvent sembler très abstraites mais on ne peut pas faire de généralités dans les cas de troubles du sommeil. Les séances d’hypnose que je pratique sont toujours uniques et sur-mesure, mais c’est encore plus précis et adapté à chacun dans le cas des insomnies et difficultés liées au sommeil.

Attention : Veillez à toujours consulter un professionnel de santé avant tout traitement

 

Gauthier Fara - Maîre praticien en hypnose ericksonienne et Hypnothérapeute Spécialisé dans les problèmes de sommeil vous reçoit dans son cabinet à Paris 16

Me contacter

Première consultation de 20 minutes gratuite par téléphone.

Joignable 7J/7 de 10h à 22h30

06 23 09 83 92

  • Facebook

Recevoir nos actualités

©2020 par Gauthier Fara - Hypnothérapeute - Référencement Wix par Promoovoir.com