Motivation : Comment garder le sourire sans visibilité sur notre avenir ?


motivation hypnose


Contexte actuel et éléments de réponses


Le contexte actuel nous est difficile à gérer, particulièrement à cause de l’importante incertitude sur l’avenir et parce que des « paramètres » à la fois endogène et exogène interviennent.

Ce que nous pouvons qualifier d’éléments endogènes sont ceux relatifs à l’équilibre corps/esprit c’est-à-dire liés à la santé physique et mentale. Les éléments exogènes sont quant à eux tout ce que nous ne maitrisons pas (les décisions gouvernementales, les évolutions et mutations du virus, l’évolution de la vaccination, la santé financière de notre entreprise…etc.).

Actuellement le contexte est peu propice à s’enthousiasmer.

Comment avoir encore des projets aussi bien professionnels que personnels alors que depuis un an nous vivons avec des perspectives à court-terme ?

Vivre cette période comme une pause pour prendre le temps de réfléchir sur ce que l’on veut vraiment dans notre vie. Car en temps normal, nous n’avons pas ce temps dans nos vies rythmées à pleine vitesse, nous n’avons pas le temps pour prendre ce recul-là. Cela peut être l’occasion justement se s’accorder du temps pour expérimenter différentes thérapies. Il y a celles que l’on peut exercer seul, comme la méditation pleine conscience, par exemple. Il y a également celles avec l’apport d’un professionnel d’une discipline liée au bien-être et à la santé comme l’hypnose, la sophrologie, l’acuponcture…etc. Dans tous les cas, il faut essayer (même si ce n’est pas facile) de mettre à profit ce temps, cette parenthèse que nous vivons tous. C’est l’occasion de remettre en question peut-être notre vision, notre paradigme de la vie, de réenchanter notre couple, de faire le point sur nos relations ou bien encore sur notre vie professionnelle.


Suggestions de techniques en hypnose thérapeutique


-Ancrage de ressource activable par le patient : cette méthode présente l’avantage, à terme, de rendre son patient autonome. Cependant, il faut souvent plus d’une séance pour que cela soit suffisamment efficace. L’idée est que le patient, sous hypnose, se remémore une situation où il était en totale confiance, motivé et plein d’entrain. Une fois que celui-ci est complètement plongé dans cet état de ressource agréable et confortable, on va lui suggérer de faire un geste tout simple, par exemple, de coller le pouce et l’index de la main de son choix. Par la suite, le patient pourra refaire ce geste à volonté lorsqu’il ressentira le besoin de retrouver cet état. Par la suite, il est possible de mettre en place une addition d’ancres, c’est-à-dire qu’à chaque fois que la personne se trouvera dans un état de motivation, pleine d’énergie, elle peut refaire le geste. Ainsi, dans son inconscient, celui-ci sera associé à cet état.


-Désactivation d’ancre : dans le cas où la personne s’est enlisée depuis trop longtemps avec un comportement inactif, blasé. Le thérapeute va amener son patient à visualiser de façon détachée son comportement négatif, celui qu’il souhaite corriger. Ensuite, après avoir posé un ancrage, le praticien va lui suggérer de vivre en imagination un comportement plus positif et meilleur pour lui. Il aura préalablement, lors de l’anamnèse (discussion avant l’hypnose), identifié ce qu’il cherche à atteindre et comment cela pourrait se manifester dans sa vie quotidienne. Le thérapeute va sublimer (sous hypnose) ce comportement en l’associant pleinement à un sentiment de bien-être, agréable et heureux. Ainsi, ce second ancrage, va prendre le dessus sur le premier et effacer ce dernier.


Les pertes de motivation et d’enthousiasme sont des passages que chaque individu connait au cours de sa vie. Le thérapeute devra s’assurer qu’il n’y a pas une réelle dépression sous-jacente. Si tel est le cas, il faudra encourager son patient à aller consulter un médecin (si possible un psychiatre), mais cela n’empêche pas de continuer l’hypnothérapie en parallèle. Dans la grande majorité des cas, ces symptômes finissent par disparaître et sont passagers. Cependant, il faut en prendre conscience et ne pas avoir honte de demander de l’aide et pourquoi pas commencer une psychanalyse pour en savoir plus sur soi-même et nos modes de fonctionnement.


Le cabinet reste ouvert après 18H, des attestations dérogatoires sont possibles.



Gauthier Fara

Maître-Praticien en hypnose ericksonienne

Praticien en psychanalyse