Comment mieux se concentrer grâce à l’hypnose ?



Il est de plus en plus difficile aujourd’hui de rester concentré sur une tâche tant les distractions sont grandes, en particulier, numériques (smartphones, applications, SMS…etc.). Ces éléments ont une fâcheuse tendance à venir parasiter notre attention, par exemple, lorsque l’on essaye de travailler. Ils sont même omniprésents lorsqu’on est entre amis ou en train de discuter en couple. Mais il y a, bien entendu, plein d’autres paramètres qui peuvent être les causes d’un manque de concentration. Voyons tout d’abord les pistes que le thérapeute va explorer puis les différentes techniques qui peuvent être employées.

1- Le diagnostic durant l’anamnèse

Il existe, bien évidemment, de multiples causes à un manque de concentration, la fatigue, des contrariétés, un désintérêt pour la tâche effectuée ou bien des nuisances sonores, par exemple. Il s’agit là de ce que l’on va, en première intention, chercher à déceler.


Si aucun de ces premiers éléments ne semble être la cause du problème de concentration, le praticien va aller chercher plus loin pour établir son diagnostic. Il va s’interroger sur une éventuelle dépression, le fait que le patient puisse être surdoué ou encore, par exemple, présenter un TDAH (Trouble de l’Attention avec ou sans Hyperactivité). Dans tous les cas, si l’hypnothérapeute pense qu’il peut s’agir d’un tel trouble, il pourra certes, prendre en charge le patient pour l’aider sur son problème de concentration, mais il se doit de l’orienter vers un médecin (si possible un spécialiste), afin que celui-ci établisse un diagnostic plus poussé et fondé sur ses connaissances médicales. En effet, certaines de ces pathologies nécessitent un traitement de fond et l’hypnose ne peut intervenir qu’en complément de celui-ci.

2- Les techniques utilisées par l’hypnothérapeute

Il existe plusieurs méthodes que le thérapeute est susceptible d’employer, en voici quelques exemples dans le cas de la concentration.


-Transfert d’état de ressources (EDR) : l’hypnothérapeute va suggérer à son patient, sous hypnose, de se remémorer un moment plus ou moins récent où il était particulièrement concentré sur une tâche. Ce souvenir va être plus facile à retrouver en état modifié de conscience (c’est-à-dire sous hypnose), car l’inconscient n’oublie rien et, par conséquent, le « réservoir à souvenirs » est beaucoup plus important. Une fois ce moment retrouvé par le patient, on va lui suggérer de le revivre pleinement, dans les moindres détails et de s’y associer entièrement c’est-à-dire « comme s’il y était ». Enfin, lorsqu’il sera complètement dans cet état de ressource, le thérapeute va le transférer dans le présent et l’avenir.


-La réactivation d’un ancrage de ressource par le patient : l’hypnothérapeute va instaurer, sous hypnose, une forme « d’interrupteur », le plus souvent un mouvement de la main (par exemple : coller deux doigts) ainsi qu’un mot (par exemple : « focus », il est important que ce mot ne fasse pas trop parti du langage courant afin qu’il reste associé à cet ancrage), que la personne pourra ensuite réutiliser dans des contextes où une certaine concentration est de rigueur. Cet ancrage va gagner en puissance si le patient l’active à chaque fois qu’il se trouve dans une situation de concentration, on appelle cela l’addition d’ancres sur un même point.


-Suggestions post-hypnotiques : il s’agit de phrases plutôt brèves et élémentaires données sous hypnose, en fin de phase de travail, qui sont très puissantes et qui font effet après la séance. Par exemple : « A partir de maintenant, vous êtes et vous serez concentré et attentif, dans toutes les situations où cela est et sera nécessaire ».


Pouvoir mettre fin à ses problèmes de concentration va permettre au patient de retrouver de l’efficacité d’un point de vue professionnel, mais également d’être plus à l’écoute et réactif avec ses proches et en particulier dans sa vie familiale. Les avantages sont donc multiples, ils peuvent grandement améliorer le quotidien mais également éviter des échecs dans la vie. Ainsi le patient aura toutes ses chances pour réaliser ses objectifs de vie sereinement et avec confiance.


Mon cabinet reste ouvert durant tout le confinement, les soins ne pouvant être assurés à distance.

Gauthier Fara

Maître-Praticien en hypnose ericksonienne

Me contacter

Première consultation de 20 minutes gratuite par téléphone.

Joignable 7J/7 de 10h à 22h30

06 23 09 83 92

  • Facebook

Recevoir nos actualités

©2020 par Gauthier Fara - Hypnothérapeute - Référencement Wix par Promoovoir.com