Les achats compulsifs : comment les maîtriser ?


achats compulsifs hypnose


Comment se caractérisent les achats compulsifs ?


Le fait de réaliser de façon frénétique l’acte d’achat est considéré comme maladif c’est ce qu’on appelle l’oniomanie.

Cela ne dépend pas du tout du capital financier dont la personne dispose. Justement ce n’est pas de tout corrélé et très souvent cela peut mettre en péril ses finances voire celles de sa famille.

Comme les alcooliques cachent leurs bouteilles, elles peuvent être amenées à mentir sur le prix d’un achat ou encore sur l’endroit où elles se trouvent.

Il est probable qu’avec l’explosion des achats sur internet (souvent avec les retours gratuits), l’oniomanie se soit un peu plus répandue, mais pour l’instant aucune étude scientifique sérieuse semble montrer un vrai lien de cause à effet.

Dans son livre Money thérapie (éd. Harmonie Solar), Cristina Benito, présente trois profils types d’acheteurs compulsifs :


-Le « pyromane » : cela représente ceux qui ressentent le besoin de dépenser leur argent très rapidement.

-Le « Généreux compulsif » : cela désigne parfois ceux qui cherchent à « acheter l’amour », qui n’ont pas le temps, par exemple, de donner de l’amour simplement.

-La « course du rat » : cette théorie désigne ceux qui veulent « travailler plus, pour gagner plus » mais pour dépenser plus.


Il existe surement d’autres profils d’acheteurs compulsifs, la plupart étant un mélange de ces trois profils. Ce qui revient dans la plupart des témoignages, est qu’il s’agit le plus souvent d’une pulsion, c’est-à-dire un état temporaire mais très intense.

Il existe une méthode toute simple qui peut permettre de vivre ce moment-là sans « craquer » : elle consiste à fixer la trotteuse d’une montre (ou d’une horloge virtuelle sur un smartphone) et, tout simplement, de compter les tours de cadran, jusqu’à réaliser au bout d’un moment que la pulsion est passée. Cette technique fonctionne aussi pour les « craving », les envies irrépressibles de consommer des personnes ayant une addiction aux drogues.


Les exemples de solutions en hypnose thérapeutique et en psychanalyse


-Adopter un nouveau comportement de substitution « responsable » : en identifiant les déclencheurs de ce comportement (besoin de décompresser, stress, ennui, soldes ou mails promotionnels…etc.), on va chercher quelque chose que le patient pourrait faire à la place (en adéquation avec ce qu’il aime de préférence) qui soit bénéfique pour lui ou à minima qui ne lui porte pas préjudice (quelque chose de neutre).

Les guillemets sur le mot « responsable » signifient qu’il ne faut pas réduire ce comportement à une attitude immature. Il peut y avoir plein de causes sous-jacentes comme nous l’avons vu (peur d’une vie trop courte, par exemple).


-Psychanalyse : L’objectif est d’établir un diagnostic complet. On ne va pas se concentrer uniquement sur ce qui semble être le plus évident et ce que le patient va mettre le plus en valeur. Qu’est ce qui procure le plus de plaisir ? La recherche d’un article spécifique ? L’acte d’achat ? La jouissance du produit ? Puis on va essayer de comprendre pourquoi la personne en est arrivée à cette perte de contrôle face à toutes formes d’éventuelles relations commerciales.


Les personnes qui sont sujettes aux achats compulsifs peuvent être en réelle souffrance. En psychanalyse, on va chercher à comprendre les mécanismes de la personne, ainsi, une fois qu’elle aura pris pleinement conscience de sa façon de fonctionner en ayant identifié les causes profondes, il y a de fortes chances pour qu’elle sache comment désamorcer ce comportement. En hypnose, on va laisser l’inconscient faire la majorité du travail en lui « glissant » pendant la séance quelques suggestions bien ciblées en fonction de ce que le patient nous aura décrit. Ce travail sur l’inconscient a l’avantage de se poursuivre après la séance, en particulier pendant le sommeil, moment où l’esprit conscient est « en pause ».


Le cabinet reste ouvert pendant tout le confinement aux horaires classiques, des attestations dérogatoires sont possibles.



Gauthier Fara

Maître-Praticien en hypnose ericksonienne

Praticien en psychanalyse